Actualité

Attention aux pseudo thérapeutes !

Par 16 octobre 2019 janvier 22nd, 2020 Aucun commentaire
Source : une de mes plus anciennes élèves

Que penseriez vous d’une thérapeute qui prescrit à un patient, le traitement suivant :

  • 250 gouttes de teinture mère d’Allium  8 fois par jour
  • 250 gouttes de Vaccinium Myrtillus 8 fois par jour
  • 200 gouttes de Chelidonium
  • 250 gouttes de Populus 3 fois par jour
  • 120 gouttes d’Arnica
  • et le clou, 20 gouttes de Colchicum (classé tout de même au tableau A des substances toxiques).

Vous vous diriez que c’est un charlatan dangereux ? Eh bien, oui, une ostéopathe a prescrit un tel traitement à un monsieur qui s’en est trouvé mal au bout d’un mois et demi. De plus, elle avait diagnostiqué à l’antenne de Lecher que ce Monsieur avait des pneumocoques… !!!

Malheureusement, nous nous trouvons confronté aujourd’hui à de pseudo thérapeutes, qui prescrivent n’importe quoi, sans aucune cohérence de soin, et avec un risque de nuisance certain pour la santé des patients. C’est pourquoi il me semble vraiment important d’être reconnu par des instances telles que l’ASCA, afin de trier l’ivraie du bon grain, comme on dit.

Mais dans de tels cas, que faire ? Personnellement, je ne pratique pas la délation. Mais face à ce type de cas, il me semble utile de contacter les thérapeutes dangereux et de leur faire comprendre que leurs pratiques relèvent du pénal (exercice illégal de la pharmacie, lorsqu’il s’agit de prescrire une plante inscrite au tableau A de la pharmacopée française ; exercice illégale de la médecine lorsqu’il s’agit de dire à l’antenne de Lecher ou autre que telle personne est infectée par un pneumocoque). Certains d’entre eux, ayant peur d’aller trop loin et comprenant que, leurs pratiques illégales se sachant, ils pourraient être plus aisément traduits en justice, reculent et se contentent de revenir à un cadre légal. Par exemple, cette personne reviendrait alors uniquement à des pratiques d’ostéopathie.