Skip to main content
Actualité

Charlatan ou naturopathe, attention aux pseudo thérapeutes !

Par 16 octobre 2019octobre 24th, 2022Aucun commentaire
Source : une de mes plus anciennes élèves
charlatan ou naturopathe

Que penseriez-vous d’une thérapeute qui prescrit à un patient, le traitement suivant :

Charlatan ou naturopathe ?

  • 250 gouttes de teinture mère d’Allium 8 fois par jour
  • 250 gouttes de Vaccinium Myrtillus 8 fois par jour
  • 200 gouttes de Chelidonium
  • 250 gouttes de Populus 3 fois par jour
  • 120 gouttes d’Arnica
  • et le clou, 20 gouttes de Colchicum (classé quand même au tableau A des substances toxiques).

Vous vous diriez que c’est un charlatan ou un naturopathe ?

Eh bien, plutôt un charlatan dangereux, et oui, une ostéopathe a prescrit un tel traitement à base de plantes à un monsieur qui s’en est trouvé mal au bout d’un mois et demi. De plus, elle avait diagnostiqué à l’antenne de Lecher que ce monsieur avait des pneumocoques ! Comme si, en tant que praticienne en médecines non-conventionnelles, elle avait le droit de poser un diagnostic médical… Par ailleurs, la colchique est un poison violent. De plus, l’arnica et la chélidoine sont toxiques par voie orale.

Cette personne a donc mis son client en très grave danger de mort. D’autant qu’on ne comprend même pas ce qu’a voulu vraiment traiter cette ostéopathe. Ce qui est sûr, c’est que ces plantes médicinales n’ont aucune action sur les pneumocoques. Et en plus, cela représente plus de 5000 gouttes de remèdes à prendre. Une véritable aberration !

Et vous auriez raison

Malheureusement, nous nous trouvons confronté aujourd’hui à des pseudo-thérapeutes de ce genre, capables de prescrire n’importe quoi, sans aucune cohérence de soin. Ces charlatans représentent un vrai risque de nuisance pour la santé des clients. Les événements récents démontrent d’ailleurs la nécessité de faire un sérieux tri entre charlatan ou naturopathe.

C’est pourquoi il me semble vraiment important d’être reconnu par des instances telles que l’OMNES ou l’APNF, reconnaissance dont dispose notre école de naturopathie. Cela permet de trier l’ivraie du bon grain, comme on dit. Il est également essentiel pour vous de trouver une formation crédible, ne serait-ce que pour être informé correctement du cadre légal pour pouvoir exercer sans soucis. Par ailleurs, l’OMNES et l’APNF sont deux instances reconnues par des Mutuelles.

Attention aux formations low cost en santé naturelle

Dans le domaine de la thérapie alternative, il existe des formations rapides ou à bas coût, qui n’offrent pas ce genre de garantie. De plus, certaines formations de médecines douces proposent même de créer votre propre diplôme, sans avoir besoin de passer des examens ! D’autres charlatans se contentent même de lire trois ouvrages avant de s’installer pour manier la thérapeutique de manière très aventureuse.

Cela peut même les amener à se retrouver devant les Tribunaux Correctionnels pour avoir commis de très graves fautes. Quelle crédibilité cela peut-il alors vous apporter ? Bien évidemment, aucune. Pour avoir une réelle crédibilité, ou au moins être reconnu dans la profession, il faut avoir suivi une formation réelle. On ne maitrise pas la phytothérapie, l’aromathérapie ou toute autre technique de médecine naturelle avec quelques livres ou une formation à la va vite.

Charlatan ou naturopathe, il faut choisir la formation en fonction de ce qu’on veut être.

Mais alors que faire pour dépolluer les médecines naturelles ?

Face à ce type de cas, il me semble utile de contacter les thérapeutes dangereux pour leur faire comprendre que leurs pratiques relèvent du pénal. Il s’agit d’un exercice illégal de la pharmacie, lorsqu’il s’agit de prescrire une plante inscrite au tableau A de la pharmacopée française. Et lorsqu’il s’agit de faire un diagnostic médical, cela relève de l’exercice illégal de la médecine. Certains de ces charlatans, par peur d’être traduits en justice, reculent alors et se contentent de revenir à un cadre légal. Par exemple, la thérapeute citée en exemple reviendrait alors uniquement à des pratiques d’ostéopathie. Entre charlatan ou naturopathe, elle aurait déjà fait le choix d’arrêter de mettre ses patients en danger.

Mais si certains charlatans persistent, le devoir de signalement est la règle. Pas uniquement pour punir. Mais surtout pour éviter de mettre des clients en danger et pour recadrer les praticiens peu scrupuleux. C’est aussi dans l’intérêt des naturopathes de défendre la qualité de leur profession. Effectivement, trop de gens se permettent de faire n’importe quoi en prétendant exercer une activité de médecine naturelle. Ces gens-là n’ont pas su choisir entre charlatan ou naturopathe, et ont préféré la première fonction, qui est la solution de facilité.

Quelles conditions pour se former en naturopathie ?

Si vous souhaitez avoir une formation solide en naturopathie, vous pouvez obtenir nos plaquettes sur nos programmes selon nos antennes en allant ici. Dans notre formation de naturopathe, vous apprendrez notamment le maniement de la phytothérapie, des huiles essentielles, de la réflexologie plantaire, de l’hygiène ayurvédique, de techniques de la médecine traditionnelle chinoise, de soins énergétiques, et plus généralement d’une approche holistique performante. Vous apprendrez aussi à ne pas vous prendre pour un médecin, mais pour un praticien dans les méthodes de prévention naturelle. Être un praticien de santé, cela implique aussi des responsabilités. C’est ainsi que vous pourrez devenir naturopathe, et manier ainsi les techniques de thérapies alternatives. Entre charlatan ou naturopathe, vous aurez fait le bon choix.

Et quel traitement aurait été utile pour ce monsieur ?

En fait, il aurait fallu renforcer le terrain pulmonaire. Il aurait aussi fallu donner un stimulant immunitaire.

Pour renforcer les poumons, j’aurai indiqué la prise de cordyceps, un champignon protecteur pulmonaire, et l’extrait de bourgeon de noisetier, utile pour améliorer l’état des poumons.

Ensuite, j’aurai donné l’extrait de bourgeon de hêtre, qui favorise un bon assainissement des bronches et une régulation des allergies respiratoires. Et j’aurai complété avec le triplex immunitaire, pour renforcer les défenses immunitaires.

Il aurait aussi fallu veiller à une bonne hygiène de vie et à un bon réglage alimentaire, avec des conseils de diététique spécifiques à la naturopathie.

Un suivi médical aurait également été nécessaire, car les compléments alimentaires ne remplacent évidemment pas les médicaments.

Charlatan ou naturopathe, c’est aussi un choix de traitement entre ce qui est dangereux et ce qui relève de réelles compétences.

Charlatan ou naturopathe : quelques indices les distinguer

Le charlatan va promettre souvent un résultat ou la guérison. Et lorsque le résultat n’est pas atteint, c’est forcément la faute du consultant ou du patient.

Le charlatan peut également jouer sur les mots en faisant passer une activité de praticien en médecine naturelle pour une activité de médecine classique.

Il peut se bombarder du titre de Maitre, ce qu’on voit souvent dans le reiki.

Il se permettra de remplacer les médicaments ou la médecine conventionnelle par des méthodes de soins naturels. Ce faisant, il peut s’exposer aux foudres de l’Ordre des Médecins et de la Justice.

Enfin, il peut avoir une approche sectaire, fondée sur des croyances souvent dangereuses.

Maintenant, vous avez les éléments de choix entre être charlatan ou naturopathe. A vous de faire le bon choix. Et si vous voulez une formation qualitative, vous pouvez vous inscrire dans notre école de naturopathie.