Skip to main content
Actualité

Naturopathie : quelles huiles essentielles utiliser ?

Par 17 décembre 2021octobre 24th, 2022Aucun commentaire

Quelques huiles essentielles classiques en naturopathie

Depuis quelques années, la naturopathie connaît un essor rapide. Cette méthode tend à s’imposer dans la sphère des médecines non conventionnelles. C’est une médecine traditionnelle occidentale, avant tout préventive, qui vise à maintenir et/ou rétablir la santé par des moyens naturels. Les huiles essentielles figurent parmi les moyens naturels utilisés en naturopathie. Elles possèdent de multiples propriétés bénéfiques pour la santé physique et mentale. Afin d’apporter plus de visibilité sur le sujet, nous proposons de découvrir trois des huiles essentielles les plus utilisées en naturopathie.

 L’huile essentielle de lavande pour soulager les petits bobos

L’huile essentielle de lavande compte parmi les huiles essentielles les plus utilisées en naturopathie. On l’estime pour ses vertus antiseptiques, apaisantes, cicatrisantes, anti-infectieuses et légèrement antalgiques. Dans cette mesure, le naturopathe recourt souvent à cet extrait pour soulager les petits bobos du quotidien. Grâce à sa propriété apaisante, elle aide à soulager les douleurs suite à une brûlure ou à des coups de soleil.

À la fois antiseptique, cicatrisante et légèrement antalgique, l’huile essentielle de lavande sera également  utilisée pour soigner les petites coupures. Cette essence végétale peut également être d’une grande aide pour lutter contre les problèmes d’anxiété. Pour ce faire, on applique une à deux gouttes à l’intérieur des poignets et sur le plexus solaire? Cela régulera le système nerveux et ralentira le rythme cardiaque en cas de palpitations.

Attention, cette huile essentielle est probablement œstrogène like, et ne doit pas être donnée aux femmes enceintes.

L’huile essentielle de tea tree (arbre à thé) pour lutter contre les problèmes de peau

L’huile essentielle de tea tree est surtout connue pour ses propriétés antiseptiques, antifongiques et antivirales. Dans cette mesure, le naturopathe l’utilise souvent pour lutter contre différents problèmes de peau, à l’instar des mycoses. Par ailleurs, il préconise cette huile essentielle en usage quotidien pour combattre les petites impuretés de la peau et les boutons. Notons que l’huile essentielle de tea tree peut provoquer des réactions cutanées si elle est appliquée pure sur la peau.

À cet effet, on la diluera avec au moins une huile végétale, avant de l’appliquer directement sur la peau. Ainsi, pour lutter contre des problèmes cutanés comme l’acné, les mycoses ou l’eczéma, on recommande de diluer l’huile essentielle de tea tree dans une huile végétale. On la diluera à 5 % pour le visage et 20 % pour le corps. De par ses vertus antivirales, l’huile essentielle de tea tree s’utilise pour accompagner le traitement de grippe. Pour cela, on la mélange à 20 % avec une huile végétale et on l’applique en massant dans le dos, la poitrine et les membres.

Le tea tree est également œstrogène like. Il ne doit pas être utilisé par les femmes enceintes.

L’huile essentielle de ravintsara, un excellent stimulant du système immunitaire

L’huile essentielle de ravintsara, dont le nom signifie « feuille bonne à tout », est l’une des huiles essentielles les plus utilisées en naturopathie. On la connait pour son action énergisante, anti-infectieuse, antivirale et expectorante. Grâce à sa propriété énergisante, cette essence végétale est préconisée par le naturopathe pour booster les défenses immunitaires. Par ailleurs, comme elle contient du 1.8-cinéole, elle possède une action antivirale et antibactérienne efficace. Les molécules anti-infectieuses confèrent à cette huile essentielle des vertus immunostimulantes. En particulier, elles aident grandement à décongestionner les bronches encombrées.

Pour utiliser cette essence végétale pour les rhumes, on dilue 2 à 3 gouttes sur un support neutre et on en prend 3 fois par jour par voie orale. En cas de rhume, on peut aussi l’appliquer à raison d’une goutte d’huile essentielle sous les narines. L’huile essentielle de ravintsara s’emploie également pour les douleurs musculaires et les crampes. Effectivement, en plus de sa vertu énergisante après les efforts physiques intenses, elle peut favoriser la récupération physique grâce à sa propriété décontractante. Notons que cette essence végétale est recommandée chez les enfants à partir de 6 ans.

Et les autres plantes en aromathérapie ?

Dans nos cours, nous abordons près de 80 sortes d’huiles essentielles. Certaines, comme le thym chémotypé à thymol, la cannelle ou le girofle, sont particulièrement agressives, et doivent être maniées avec grande précaution. En particulier, on les diluera à raisons de quelques gouttes d’huiles essentielles dans une cuillère soupe d’huile végétale, comme l’huile d’amande douce par exemple. D’autres, comme le géranium ou l’ylang ylang, sont utilisables pures sans aucun danger. On les applique directement sur la peau. On peut aussi les appliquer sous les narines, à raison d’une à deux gouttes d’huiles essentielles, si elles ont un rôle respiratoire ou calmant, comme les eucalyptus par exemple.

Nous vous conseillons d’apprendre l’aromathérapie dans notre école pour pouvoir maitriser cette discipline et ne pas faire d’erreurs de manipulation ou d’utilisation.